Protection du paysage

publié le 20 novembre 2007 (modifié le 28 décembre 2007)

 

RN 106
RN 106
(photo RAZEL)

Protection du paysage et du milieu naturel

Principaux risques ou nuisances :
La phase de défrichement, comprenant le débroussaillage, le déboisement et le dessouchage, est considérée comme la plus agressive pour les milieux naturels et la faune associée. Les risques sont :

  • les défrichements intempestifs ;
  • les agressions sur les boisements situés en lisière des zones boisées ;
  • la destruction de stations botaniques ou d’espèces faunistiques à préserver.

Pour éviter ces nuisances :

  • faire un repérage et respecter les limites de défrichement ;
  • afficher la volonté de limiter les emprises avec des clôtures provisoires autour des stations botaniques à protéger ;
  • rechercher le site permettant naturellement l’intégration paysagère des installations de chantier ;
  • rechercher l’intégration paysagère des pistes ;
  • respecter les arbres remarquables et taillis à conserver ;
  • protéger les réseaux d’irrigation ou de drainage.

Le patrimoine culturel

Notre patrimoine culturel est souvent enfoui dans le sol. Les découvertes fortuites de vestiges archéologiques sont immédiatement signalées au Service Régional d’Archéologie et à la maîtrise d’œuvre.

ISO 14001, le management environnemental

La maîtrise des impacts environnementaux.
Face à la pression de l’opinion publique et au cadre réglementaire, les entreprises placent le développement durable et la gestion des risques environnementaux au coeur de leurs préoccupations. La norme ISO 14001 a été conçue dans cette optique.
A travers son SME (Système de Management Environnemental), l’entreprise affiche sa volonté de minimiser les impacts de ses activités sur l’environnement et de prévenir les incidents, et fixe un plan d’action pour améliorer ses performances environnementales.

Pour en savoir plus


Télécharger :