Qu’est-ce qu’un barrage

publié le 25 septembre 2007 (modifié le 12 août 2009)

 

Que d’évolutions, de La Bourboule en 1894...
... à Berké (Turquie) en 2001
... à Berké (Turquie) en 2001
(DR. Coyne & Bellier)

Fondamentalement, un barrage est un mur placé en travers d’un cours d’eau, afin d’en relever le niveau pour créer une chute ou une réserve.

 
Ce mur intègre un certain nombre d’ouvrages dits annexes lui permettant de remplir ses fonctions :

  • un évacuateur de crue (également appelé déversoir pour les petits ouvrages), qui protège l’ouvrage des risques de submersion en cas de crue ;
  • une vidange destinée à vider la retenue ;
  • une ou plusieurs prises d’eau pour remplir ses missions : production d’énergie hydroélectrique, alimentation d’un réseau d’irrigation ou d’un canal de transport, fourniture d’eau potable...

Les avancées de la connaissance et des techniques ont permis d’élever progressivement la taille des ouvrages jusqu’aux records actuels (plus de 300 mètres de haut). Dans le même temps, l’accroissement des besoins a entraîné leur multiplication partout dans le monde : il existe aujourd’hui plus de 50 000 grands barrages (dépassant les 15 mètres), dont 600 en France.

Mais pour en arriver là, que de progrès ont été nécessaires ! Il a fallu comprendre comment s’exerçait la pression de l’eau, utiliser au mieux les propriétés des matériaux de construction ou en inventer de nouveaux, savoir évaluer les caractéristiques du sol sur lequel s’appuiera l’ouvrage, sans oublier de garantir une sécurité toujours plus grande.

C’est pourquoi la réalisation de chaque aménagement se révèle une aventure unique, apportant sa contribution à une grande histoire qui se continue de projet en projet.

C’est cette histoire que nous allons maintenant vous conter.

Ces pages sont dédiées à la mémoire d’André Coyne, ainsi qu’à tous ceux qui participèrent à l’édification de barrages partout dans le monde.