Qualité de l’air

publié le 19 octobre 2007 (modifié le 16 septembre 2008)

 

4601-7ricdxv3eq7_cle1134c1.jpg
4601-7ricdxv3eq7_cle1134c1.jpg
(droits réservés)

La qualité de l’air est préservée grâce à un système de ventilation qui projette l’air dans l’atmosphère. Un observatoire de la qualité de l’air surveillera le niveau de pollution.

La qualité de l’air est préservée du fait de la diminution de la circulation en surface. Extrait des espaces supérieurs et inférieurs du tunnel situé à une profondeur de 20 à 90 m sous terre, il est conduit par des gaines de ventilation jusqu’à l’air libre, puis rejeté à très grande vitesse dans l’atmosphère, ce qui est pratiquement sans effet sur l’air ambiant.

Les valeurs maximales obtenues pour les teneurs en polluants seront très en dessous des normes françaises et européennes. Pour le vérifier, un observatoire de la qualité de l’air sera chargé de contrôler le respect des normes par des mesures effectuées à proximité immédiate des installations de ventilation.

 
En savoir plus


Télécharger :