Rassemblement des moyens

publié le 10 octobre 2008

 

Ca y est ! Après toute la période d’appel d’offres, le marché a été notifié. Il faut donc maintenant passer à la préparation et à l’organisation du chantier.

Il est évident que les tâches à accomplir pour cette préparation ne sont pas les mêmes suivant qu’il s’agit d’un chantier courant dans une zone où travaille déjà l’entreprise, ou d’un gros chantier dans une zone écartée, difficile d’accès.

Dans le premier cas, il ne faut rassembler que les hommes et matériels indispensables à la réalisation.

Dans le second, une base vie doit être installée avec tous ses modules, et les moyens à rassembler doivent comporter des marges pour faire face aux aléas.

Pour certains chantiers exceptionnels, devra aussi être prévu un dispositif d’accueil du public pour que celui-ci puisse suivre à distance le déroulement du chantier (Viaduc de Millau par exemple).

Dans tous les cas, on se reporte aux données qui ont été déterminées lors de la préparation de l’offre, complétés par les informations recueillies depuis.

Les hommmes

L’affectation et la mise en place de l’encadrement et de la maîtrise est aussitôt préparée, avec parfois un échelon précurseur pour finaliser l’implantation.

Suivant son importance, le chantier sera dirigé par un chef d’équipe, par un conducteur de travaux assisté de chefs d’équipe, ou par un directeur de travaux avec conducteurs et chefs d’équipes spécialistes de chacune des techniques à utiliser.

L’une des caractéristiques des chantiers est de réunir pour l’occasion des personnes qui n’ont souvent pas travaillé ensemble auparavant. La conduite du chantier demande donc de grandes qualités de meneur d’hommes.

C’est pourquoi les cadres et la maîtrise sont surtout sélectionnés "sur le tas", plutôt qu’à partir de leurs diplômes.

L’encadrement et la maîtrise sont très majoritairement des permanents de l’entreprise ; les compagnons seront, quant à eux, soit du personnel de l’entreprise, soit recrutés sur place, suivant le marché local du travail.

Le déroulement du chantier pourra conduire à des recrutements temporaires à durée limitée, correspondants à chacune des phases de l’exécution.

Dans presque tous les cas, est prévu un échelon concernant l’entretien du matériel, ainsi qu’un échelon de gestion administratif et comptable pour le suivi du personnel, des commandes, des livraisons, des dépenses, etc.

Pour les chantiers les plus importants sera également prévu un mini échelon médical d’urgence.

Le matériel

Les matériels nécessaires sont envoyés sur place, en fonction des besoins du déroulement du chantier, ou commandés s’ils ne figurent pas déjà dans le parc de matériel de l’entreprise.

Les éléments de l’atelier d’entretien des matériels seront aussi expédiés sur la base du chantier.

Il faudra souvent, pour le transfert, obtenir des autorisations de transport exceptionnel, bien des matériels dépassant les normes du code de la route.

Les matériaux

Les sources d’approvisionnement ont été repérées lors de la préparation de l’offre. Il faut maintenant préparer et passer les commandes pour chacun des produits : aciers, ciment, agrégats, bitume, etc., en précisant dans chaque cas les lieux de livraison, les qualités et quantités journalières.

Dans certains cas, les produits commandés seront semi-finis, tels les ensembles d’armatures préfabriqués, le béton prêt à l’emploi ou les enrobés.