Répandeurs

publié le 9 octobre 2007

 

Répandeurs - Épandeuses

aero1_cle293685-216.jpg
aero1_cle293685-216.jpg
(D.R. EUROVIA)
Les épandeuses ont dû s'adapter aux nouveaux matériaux employés
Les épandeuses ont dû s’adapter aux nouveaux matériaux employés
(D.R. EUROVIA)

 

Les répandeurs servent à réaliser la couche d’accrochage, juste avant la couche de roulement. Pour ce faire, ils utilisent des liants chauds ou des émulsions de bitume.

Dans le premier cas (liants chauds), il s’agit le plus souvent de liants hydrocarbonés, c’est-à-dire à base d’hydrocarbures. Ils permettent de lier les granulats tout en gardant une certaine souplesse.

Dans le second (émulsions de bitume, répandues à froid), on qualifie ainsi une dispersion de bitume dans une phase aqueuse. Celle-ci contribue à la réalisation d’enduits superficiels, de couches d’accrochage, de stabilisations, d’enrobés coulés à froid, etc.

On utilise surtout les épandeuses pour réparer et entretenir les chaussées.

Les épandeuses de liant sont principalement employées pour la mise en œuvre des couches d’accrochage, avant l’application de la couche de roulement.

Les petits modèles sont destinés aux travaux d’entretien comme le rebouchage des nids de poule ou les « reprofilages » partiels (amélioration du profil de la chaussée par apport de matériaux).

Une épandeuse est constituée principalement :

  • d’une citerne remplie de liant ou d’émulsion,
  • d’une chaudière servant à chauffer le contenu de la citerne,
  • d’une rampe de répandage alimentée par une pompe doseuse.

Lorsqu’à l’épandeuse est adjointe une trémie chargée de gravillons, on parle de « répandeur gravillonneur ». Autrefois, celui-ci était souvent appelé un « Point à temps », car il avait la réputation de ne jamais intervenir assez rapidement lorsqu’un nid de poule se formait dans la chaussée. Ces machines peuvent être utilisées pour trois fonctions : enduits superficiels, réparations localisées et répandage.