Ressources en eau : captage, barrages, réservoirs d’eau

publié le 25 novembre 2007

 

Chateau d'eau à Villiers Martin
Chateau d’eau à Villiers Martin
(Droits réservés)
Barrage à M'bakaou, vue aérienne
Barrage à M’bakaou, vue aérienne
(Droits réservés)


Capter l’eau et surtout la stocker aux diverses étapes de son parcours correspond à diverses réalisations.
Ce stockage peut être destiné à la production d’énergie, à l’irrigation, à l’alimentation en eau des agglomérations, à la protection contre les crues, aux besoins de la navigation fluviale ainsi qu’à des activités nautiques de loisir.

Les prises d’eau sont le plus souvent simples, souvent une vanne commandant l’accès à une canalisation d’évacuation dans le corps du barrage la retenue, parfois un ouvrage dissocié du barrage, comportant un déversoir dans l’ouvrage de tête de la canalisation.

Les barrages, à usage unique ou plus souvent multiples sont de dimension, de conception et de nature très variés :

  • barrages « au fil de l’eau » pour régulariser le débit et la hauteur d’eau du cours d’eau ;
  • barrages réservoirs en travers d’une gorge ou d’une vallée, stockant de grandes quantités pour la production d’énergie, l’irrigation, la régularisation de canaux ou l’alimentation d’une ville ;
  • barrages poids, en terre et enrochements pour les vallées assez larges ;
  • barrages voûtes en béton s’appuyant sur les parois de la gorge rocheuse lorsque celle-ci est étroite.

Dans les réservoirs aussi quelle diversité, de simple stockage ou réservoirs tampons pour dissocier la régularité de l’alimentation de l’irrégularité de la distribution, ou encore pour faciliter l’évacuation des gros débits consécutifs à des phénomènes pluvieux.
Ils peuvent être enterrés ou surélevés pour fournir l’eau au robinet avec une pression suffisante et mieux gérer l’irrégularité de la consommation.
Ces réservoirs d’eau sont en général en béton en France, alors que l’acier domine aux Etats-Unis.