Scanners lasers 3D

publié le 16 avril 2009 (modifié le 5 avril 2010)

 

Le scanner laser 3D est un appareil qui permet de collecter les coordonnées d’un nombre considérable de points (jusqu’à 500 000 points/seconde pour les plus perfectionnés) sur toute surface de son choix. Ces données peuvent ensuite être traitées afin de reconstituer des modèles en trois dimensions calqués sur l’objet de départ.

Les lasers scanners 3D ont commencé à être utilisés en France au cours des années 1990, notamment en matière de métrologie industrielle (sites nucléaires et pétrochimiques) ainsi que pour le levé d’objets culturels (statues, etc.)

Images "scanner laser 3D"
Images "scanner laser 3D"
(photo Leïca)

 

Une nouvelle génération d’instruments est apparue au début des années 2000, avec une conception technologique profondément renouvelée, dite « temps de vol ». Celle-ci s’appuie sur la mesure du temps de parcours aller-retour de l’onde électromagnétique envoyée vers l’objet à lever, associée à un système de balayage optico-mécanique. Elle permet de lever un semi de points reproduisant l’intégralité des objets ou ensembles d’objets considérés.

Les résultats obtenus s’avèrent donc sans commune mesure avec les performances précédentes. Les scanners lasers 3D « temps de vol » permettent de couvrir un champ angulaire plus important, tout en gagnant en portée (jusqu’à plusieurs centaines de mètres), en vitesse et en précision. Sans oublier les avantages en termes de sécurité pour les intervenants du chantier.

L’intervention d’un géomètre topographe reste toutefois nécessaire afin de créer le référentiel nécessaire et d’y rattacher les nuages de points 3D. Ces systèmes sont employés dans de nombreux domaines différents :

  • topographie (levé, conception, contrôle, calcul des volumes...),
  • industrie (saisie d’environnements complexes...),
  • architecture (plan de façade, relevé d’intérieur, coupe, modélisation...)
Dimensionnement des panneaux de verre à poser sur des poutres en acier
Dimensionnement des panneaux de verre à poser sur des poutres en acier
(photos Leïca)