Scaphandrier et plongeur

publié le 8 novembre 2007 (modifié le 7 décembre 2007)

 

Le rôle des scaphandriers peut être de réaliser des travaux, d’effectuer des observations, ou des relevés, nécessaires à la description objective et complète des éléments immergés des ouvrages ou encore la maintenance et l’entretien d’ouvrages.

Pour commencer, une petite précision sur les termes. Le terme "plongeur" définit le loisir, alors que "scaphandrier" désigne l’activité professionnelle. Il faut donc utiliser le terme de scaphandrier pour parler des travailleurs sous-marins qui interviennent en mer, en rivière ou dans des plans d’eau pour la construction, la gestion et l’entretien des ouvrages.

Le rôle des scaphandriers peut être de réaliser des travaux, d’effectuer des observations, ou des relevés, nécessaires à la description objective et complète des éléments immergés des ouvrages ou encore la maintenance et l’entretien d’ouvrages.

469-0s9dwu8dd51_cle25d153.jpg
469-0s9dwu8dd51_cle25d153.jpg
(Photo LCPC)

Pour la construction, il faut réaliser des travaux, parfois complexes, comme s’ils se situaient à l’air libre. Le scaphandrier intervient donc ici, entre autres, dans la mise en œuvre de béton immergé, le réglage de plate-forme, la pose d’émissaire en mer ou de protection cathodique.

Pour l’entretien, l’exploitation et la surveillance, il doit veiller au bon état et à la stabilité des appuis, des fondations et des structures. Le service gestionnaire se doit de vérifier à chaque instant que la sécurité est acquise (inspections périodiques et inspections particulières).

Pour les opérations de maintenance, il réalise des dévasages, renforce des pieux par soudure de tôles de renfort, surveille et brosse des coques de navires, découpe et démantèle des structures sous-marines. Pour les parties immergées des ouvrages situés en sites aquatiques, les mesures de sécurité nécessitent une surveillance attentive et précise. Ce contrôle des parties immergées passe par la reconnaissance et l’observation d’un Scaphandrier.

Les ouvrages réalisés ou visités entrent dans les catégories suivantes :

  • Ponts routiers ou ferroviaires et ponts canaux ;
  • Quais, écluses, aménagements d’infrastructures (protections de berges et de plates-formes) et aménagements fluviaux ;
  • Retenues d’eau et barrages (production d’énergie, gestion ou fourniture d’eau potable, réseaux de transports fluviaux ou de tourisme) ;
  • Ouvrages liés à l’eau comme certaines conduites d’accès ou de vidange dans des installations industrielles ou de production d’énergie.