Le monde romain

publié le 20 novembre 2007 (modifié le 26 septembre 2008)

Beaucoup de découvertes du monde romain se sont perdues comme celles concernant leurs liants à base de chaux et de pouzzolanes ou parfois à base de farines de blé.

Pont du Gard
Pont du Gard
(droits réservés)

Il servait à la fois de pont de franchissement de la rivière et d’aqueduc pour amener l’eau potable à la ville de Nîmes. Long de 273 m, il se compose de trois arcades et fait 49 m de haut.

Les Romains, grands conquérants mais aussi grands administrateurs, ont construit, au fur et à mesure de leurs conquêtes, le premier grand réseau européen de communication.
Pour leurs voies ils durent construire de grands ouvrages d’art ainsi qu’avec le développement urbain des aqueducs dont on voit encore les restes en de nombreux endroits.
Un ingénieur et architecte romain VITRUVE (1er siècle avant J-C) fut le premier grand écrivain sur l’art de construire.

En Tunisie

, on a retrouvé les traces d’excavations blindées remplies avec des déblais pétris avec de la chaux et damés. Il faudra attendre le vingtième siècle pour substituer le mauvais sol par du sol amélioré à la chaux formant radier.
En effet, curieusement, des procédés se perdent au cours de l’histoire. Beaucoup de découvertes du monde romain se sont perdues comme celles concernant leurs liants à base de chaux et de pouzzolanes ou parfois à base de farines de blé.
Les Chinois ont fait des liants à base de riz qui nous étaient inconnus et il faudra attendre le XVIIIe vers 1756 pour redécouvrir des formules de liants hydrauliques et seulement le début du XIXe pour lancer l’industrie du ciment qui déboucha sur le béton armé.