Le XXIe siècle : sécurité et développement durable

publié le 20 novembre 2007 (modifié le 28 février 2008)
La sécurité aujourd'hui et un chantier du 19e siècle
La sécurité aujourd’hui et un chantier du 19e siècle
(droits réservés)

Et aujourd’hui au XXIe siècle ?

La sécurité et le développement durable

Il ne serait pas complet de passer sous silence, dans ce paragraphe sur les mutations profondes du XXe siècle, les profonds changement dans le regard et, par suite, dans le comportement collectif des hommes occidentaux.
L’ouvrier dans son groupe de remonteurs de sonnette du pont royal à Orléans n’était ni compté, ni considéré de la même façon qu’un compagnon de l’ordre des foreurs aujourd’hui.

La notion de risque zéro est toute nouvelle ! La sécurité sur les chantiers n’est pas une vue de l’esprit ! Les chantiers de fondations qui étaient les plus risqués d’une profession déjà particulièrement risquée sont devenus, au cours des trente dernières années, beaucoup plus sûrs que les garages des bricoleurs du dimanche !
L’histoire de la sécurité sur les chantiers pourrait, en elle-même, faire l’objet d’une étude reflétant bien celle des époques.

Que de modifications, de changements de méthodes ou de procédés ont été induits par la sécurité des constructeurs, d’abord pendant les travaux et puis longtemps après, avec la prise en compte des maladies professionnelles. Le droit des consommateurs est venu défendre les utilisateurs finaux. Et puis maintenant on s’inquiète de leurs enfants avec le développement durable.
C’est un des points qui a d’ailleurs rendu particulièrement passionnant l’exercice du métier d’ingénieur au cours du dernier demi siècle.