Planete TP

Choix de Saint-Denis

publié le 20 novembre 2007 (modifié le 9 avril 2009)

Stade de France : Choix de Saint-Denis

Sans_titre_cle721545-91.bmp
Sans_titre_cle721545-91.bmp
Début des travaux
et vue générale de Saint-Denis (photothèque Vinci)

 

C’est pour la Coupe du Monde de 1998 que la France décide de construire un nouveau stade de 80 000 places à Saint Denis, à proximité de Paris.

Nécessité et choix du lieu

Nécessité
Le 22 novembre 1988, Jacques Chirac, Premier ministre, présente la candidature de la France pour l’organisation de la Coupe du Monde 1998 de football.
Les impératifs de la FIFA font obligation à la France de construire un stade de 80 000 places car un tel endroit n’existe pas dans notre pays. La contrainte étant que cet ouvrage vive toute l’année, car une telle réalisation, à hauteur de l’événement, coûte fort cher. Il faut donc trouver une solution juridique et financière qui permettra sa réalisation : ce sera la concession.
Par ailleurs il faut un emplacement que les transports en commun permettent d’atteindre rapidement : ce sera Saint-Denis.

Choix du lieu : "La cité des rois"
Plusieurs emplacements ont été successivement envisagés. Citons parmi eux : Montesson, Tremblay-les-Gonesse, Nanterre la Défense, Melun Sénart ou encore Saint-Denis. Si Melun Sénart a cru longtemps être retenu, c’est finalement le Premier Ministre Edouard Balladur qui choisira, le 23 septembre, le site de Saint-Denis. Cette cité proche de Paris, au long passé chargé d’histoire, est très bien desservie par le métro et les autoroutes A1 et A86.