Le toit

publié le 20 novembre 2007 (modifié le 21 novembre 2007)

Stade de France : le toit.

Sans_titre_cle721545-105.bmp
Sans_titre_cle721545-105.bmp
A gauche :
vue extérieure
des toits (photothèque Vinci)
Sans_titre_cle721545-106.bmp
Sans_titre_cle721545-106.bmp
A droite :
les secteurs
du toit (photo Image’in)

 

D’un poids de 14 000 tonnes et d’une surface de 6 hectares, le toit du Stade couvre toutes les places assises.

La couverture, partiellement transparente dans sa partie la plus proche du terrain, couvre toutes les places assises.

Elle est suspendue par des haubans qui se raccordent aux poteaux. Des tirants doubles verticaux assurent la fixation au sol par leur ancrage dans des massifs en béton (ils sont doubles pour permettre leur entretien et leur remplacement éventuel).

La toiture a été découpée pour le montage en 18 secteurs de 350 tonnes environ. Elle pèse au total, avec les équipements, 14 000 tonnes soit environ le poids d’une Tour Eiffel et demie.

Ce toit a nécessité des essais sur maquette réalisés en soufflerie au CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) de Nantes.

La surface totale du toit est de 6 hectares, ce qui équivaut à la place de la Concorde à Paris.