Le mont Saint-Michel : mise en service industrielle du nouveau barrage sur le Couesnon

publié le 4 juillet 2009 (modifié le 4 novembre 2015)
Photo virtuelle
Photo virtuelle
(© Imagence)

La première étape des travaux de désensablement du Mont Saint-michel s’est achevée le mardi 26 août 2008 avec la mise en place de la 8e et dernière vanne du barrage sur le Couesnon. Chaque vanne est une pièce de 50 tonnes avec un tablier de huit mètres sur neuf.
En retenant l’eau de la marée haute pour la libérer à marée basse, ce nouveau barrage est construit afin de générer des chasses suffisantes pour déblayer les sédiments qui s’accumulent aux abords du Mont. Ces chasses sont réparties dans deux chenaux séparés par un seuil de partage et au sein desquels le Couesnon pourra largement et librement divaguer.

La mise en service industrielle du nouveau barrage sur le Couesnon a débuté le 12 mai 2009. Cette phase marque le début des premiers lâchers d’eau dans le cadre du fonctionnement habituel (nominal) du nouveau barrage. L’inauguration officielle se déroulera au mois de septembre 2009.
Conçu par l’architecte Luc Weizmann, le barrage du Couesnon permet la libération d’une gigantesque masse d’eau. Le débit maximal, de 100 m3 par seconde, permet d’entraîner le sable de la baie vers le large. Pour l’instant le volume des chasses est de 300.000 m3. Il devrait être multiplié par quatre après le curage du Couesnon qui débutera en 2010. Le lit du Couesnon s’est déjà élargit de 200 mètres.
Ce barrage a coûté plus de 30 millions d’euros.
D’ici 2015, le mont devrait donc redevenir une île.
Le coût total du projet, qui comprend aussi la mise en place de navettes et de nouveaux parkings, est évalué à 204 millions d’euros. Les trois-quarts sont financés par l’Etat et les collectivités locales.
À voir :

Il est à noter que les reportages d’actualités de TF1 du 18/09/2009, du 04/07/2009 et du 05/08/2007 ne sont actuellement plus disponibles sur le site de la chaîne.