Construction du nouveau terminal méthanier à Dunkerque

publié le 27 mai 2013

L’AFGC

organise le jeudi 23 mai 2013 à Dunkerque une nouvelle journée « Conférences/visite » consacrée à la construction du nouveau terminal méthanier.

Ce chantier représente un investissement global de 1,5 milliard d’euros, ce qui en fait le 2ème chantier industriel le plus important en France actuellement.

Trois maîtres d’ouvrage sont associés à ce chantier :

  • Le Grand Port Maritime de Dunkerque qui réalise l’infrastructure portuaire composée d’une darse, d’un quai de déchargement et d’une plate-forme d’accueil, de l’installation industrielle, en partie gagnée sur la mer, d’une superficie d’environ 50 hectares ; (150 millions d’euros
    d‘investissement) ;
  • Dunkerque LNG, filiale d’EDF (65%), Fluxys (25%) et Total (10%) pour l’installation industrielle de déchargement, de stockage du GNL, de regazéification, les circulations et aménagements nécessaires à l’exploitation du terminal ; (1 milliard d’euros d’investissement) ;
  • GRTgaz qui posera les canalisations permettant d’évacuer le gaz ramené à l’état gazeux et les reliera aux réseaux de transport français et belge. (350 millions d’euros d’investissement).

Le chantier a démarré à l’automne 2011 et devrait se terminer fin 2015.

Sur le site de Loon Plage, le chantier portuaire a été confié au groupement SODRACO, BOUYGUES Travaux Publics Régions France, MENARD et COLAS.
Pour la construction du terminal, Dunkerque LNG a, de son côté, découpé le marché en
trois lots :

  • Le consortium Bessac-Razel-Solétanche réalisera le tunnel entre la centrale nucléaire de Gravelines et le terminal, en vue d’utiliser les eaux de refroidissement pour réchauffer le GNLM ;
  • Le consortium Bouygues-Entrepose Contracting sera chargé des trois réservoirs ;
  • Le consortium Techint-Sener sera responsable des travaux de process et des installations de déchargement.