Renforcement parasismique des constructions : journée technique à Aix-en-Provence

publié le 4 novembre 2014

Cerema DterMed en partenariat avec la délégation AFGC Méditerranée et l’Association Française du Génie Parasismique (AFPS)

Contexte :

Depuis le 1er janvier 2012, la nouvelle législation sismique nationale (nouveaux décrets et nouveaux arrêtés publiés en 2010 et 2011) est entrée en vigueur. Cette nouvelle législation modifie sensiblement les règles de conception, dimensionnement ou de réalisation des constructions nouvelles : nouveau zonage national et nouvelles représentations de l’aléa, nouveaux objectifs de performance des structures, nouvelles règles de calculs et nouvelles dispositions constructives réglementaires. Elle ne traite cependant pas, ou de manière que très partielle, de la problématique du renforcement des constructions existantes.
La plupart de ces constructions existantes ont été conçues avant l’application des règles parasismiques dites « modernes » et ne sont donc a priori pas en mesure de supporter les sollicitations engendrées par un séisme de niveau réglementaire. De plus, l‘évolution du zonage sismique national pose nécessairement la question de la vulnérabilité des constructions, y compris récentes, dans les zones où le niveau d’aléa à prendre en compte a été revu à la hausse.

Objectif :

L’objectif de cette journée, organisée en partenariat avec l’AFGC et l’AFPS, est de présenter aux maîtres d’ouvrages et à leurs partenaires les outils méthodologiques développés récemment pour les guider ou les assister dans cette démarche, ainsi qu’un certain nombre d’exemples opérationnels de renforcements parasismiques déjà mis en œuvre sur différents types de constructions : bâtiments, ponts, ouvrages géotechniques…
Elle s’inscrit à ce titre dans les objectifs du cadre d’actions national pour la prévention du risque sismique (CAPRiS) et de sa déclinaison régionale en PACA.