Planete TP

Substitution de voies

publié le 9 octobre 2007 (modifié le 28 décembre 2007)

Engin automoteur exécutant le renouvellement de la voie ancienne et la pose d’une voie nouvelle suivant une technique de travail à la chaîne.

Train de renouvellement de voie
Train de renouvellement de voie
(photo JJ D’ANGELO)

Machine pour le renouvellement de la voie

La pose de la voie suivant la technique du travail à la chaîne a nécessité la mise au point d’une machine formant un seul ensemble de divers éléments qui remorque des wagons de matériel .

L’objectif étant d’assurer, pendant de courts intervalles de travail, les diverses opérations suivantes :

  • l’approvisionnement de traverses neuves et l’évacuation des traverses anciennes ;
  • la dépose des rails anciens et la pose des rails neufs ;
  • la dépose des anciennes traverses et la pose des traverses neuves au même niveau que les anciennes.

Pour ce faire la machine est équipée de différents dispositifs assurant :

  • la traction de la machine et du train de traverses ;
  • le démontage des attaches qui fixent le rail à la traverses, leur chargement sur wagon , et leur tri ;
  • la dépose des rails anciens ;
  • la dépose des vieilles traverses, leur convoyage et leur conditionnement sur les wagons ;
  • le convoyage des traverses neuves, leur pose conformément aux règles de l’art à savoir : le respect de l’équerrage et la régularité de l’équidistance entre chaque traverse , cette pose est réalisée sur un lit de ballast compact, réglé à l’altitude et au dévers préconisés ;
  • la mise en place du rail neuf sur les traverses , ainsi que la fixation du rail sur les traverses dans le cas d’attaches pré-montées sur les traverses.

En France, deux machines modernes sont exploitées :

  • L’une de conception MATISA "train ORYX" avec le concours de l’entreprise exploitante : la Sté ETF (Européenne de Travaux Ferroviaire).
  • L’autre de conception PLASSER-THEURER "train GIPERAI"avec le concours des entreprises exploitantes : les Stés SECO-RAIL et TSO.