Grand Paris : Le Franchissement Pleyel

publié le 6 juillet 2018 (modifié le 11 juillet 2018)

Cet ouvrage monumental et emblématique, un « pont habité », surplombera les voies ferrées. Reliant la future gare Saint-Denis Pleyel du Grand-Paris Express à celle du RER D de la Plaine Stade de France, il enjambera un faisceau ferroviaire atteignant jusqu’à 300 mètres de largeur et viendra créer un panorama urbain extraordinaire à l’échelle de la métropole. Ce vaste espace public était en projet depuis près de 12 ans.

Le Franchissement Pleyel sera réalisé en deux temps. Pour l’ouverture des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 (dont de nombreuses manifestations se tiennent en Seine-Saint-Denis), il sera dédié aux circulations douces et l’interconnexion entre les gares. La réalisation de la seconde partie, rendant l’ouvrage accessible aux véhicules, commencera après les Jeux.

Les différents acteurs, dont la Société du Grand Paris, se sont mis d’accord sur le financement du spectaculaire ouvrage urbain qui permettra d’enjamber les voies ferrées à Saint-Denis. Concrètement, le coût total du projet a été réduit de 6 millions pour atteindre 188 millions d’euros. La participation de l’État a été revue à la hausse, à hauteur de 20 millions d’euros, et celle de la Métropole du Grand Paris de 5 millions. La Société du Grand Paris, qui pilote la réalisation du Grand Paris Express, abonde sa participation de 3,3 millions d’euros au titre de l’intermodalité. Ces financements s’ajoutent à ceux des autres partenaires, Plaine Commune, le Département de la Seine-Saint-Denis et la Ville de Saint-Denis.