Planete TP

LGV Bordeaux-Toulouse

publié le 16 mars 2022 (modifié le 4 avril 2022)

À l’occasion de sa visite "express" à Toulouse ce 14 mars 2022, le Premier ministre s’est engagé à signer les décrets d’application de l’établissement public local GPSO (Grand projet ferroviaire du Sud-Ouest) avant la fin de la mandature, Si cet engagement est respecté, cela permettrait de sécuriser très certainement sa concrétisation.

Cette nouvelle ligne LGV entre Bordeaux et Toulouse doit permettre de relier Toulouse au réseau national à grande vitesse et permettre de rapprocher l’Atlantique à la Méditerranée. C’est en juin 2016 qu’elle a été déclarée d’utilité publique par décret en Conseil d’Etat.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

  
Longue de 222 km, elle comprendrait 55 km de tronc commun, entre Saint-Médard-d’Eyrans et Bernos-Beaulac (Sud Gironde), avec une future ligne en projet Bordeaux-Espagne. Les 167 km restant de ligne nouvelle en direction de Toulouse sont prévus entre Bernos-Beaulac et Saint-Jory (Nord de Toulouse).

Cette branche Bordeaux-Toulouse est prévue pour une vitesse commerciale de 320 km/h. Elle doit permettre de relier Toulouse à Paris en un peu plus de 3 heures comme l’axe Paris-Lyon-Marseille. Deux gares nouvelles sont envisagées à Agen et Montauban.

Cette nouvelle ligne devrait permettre d’améliorer les transports quotidiens en offrant la possibilité aux Régions Nouvelle-Aquitaine et Occitanie de renforcer le service de transport régional (TER) sur la ligne existante.

Pour en savoir plus :