Planete TP

Ouvrabilité des bétons frais

publié le 28 octobre 2007 (modifié le 17 décembre 2007)
beton30_cle2c4f75.jpg
beton30_cle2c4f75.jpg
(Droits réservés)

Le béton frais possède une propriété bien particulière : son ouvrabilité. Cette caractéristique constitue un atout majeur du matériau en terme de mise en œuvre.

L’ouvrabilité est, en effet, la capacité du béton à pouvoir être mis en œuvre facilement (remplissage des coffrages et enrobage des armatures) : elle caractérise, avant que le matériau ne durcisse, la fluidité du béton.

LA MESURE DE L’OUVRABILITÉ

Une des grandeurs définissant l’ouvrabilité est la consistance. Elle peut être mesurée facilement par un essai d’affaissement en utilisant le cône d’Abrams, du nom de son inventeur ou "Slumptest".

En mesurant la hauteur d’affaissement après le démoulage du cône, on obtient une indication sur l’ouvrabilité du béton, plus la hauteur d’affaissement est importante, plus le béton est fluide.

L’INFLUENCE DE LA COMPOSITION

En ajustant la composition des bétons (principalement par l’emploi d’adjuvants), il est possible de modifier la consistance du béton ainsi que la durée pendant laquelle le béton reste "ouvrable".

La formulation d’un béton doit aboutir à un béton qui possède la plus grande ouvrabilité, le plus faible frottement interne avec la quantité d’eau minimum. Cette aptitude du béton à la déformation est aussi traduite par les termes consistance et maniabilité.