Planete TP

Un atout : sa résistance

publié le 28 octobre 2007 (modifié le 1er novembre 2007)
beton32_cle29c398.jpg
beton32_cle29c398.jpg
(Droits réservés)

La RÉSISTANCE EN COMPRESSION d’un béton se mesure à l’aide d’éprouvettes.

Les éprouvettes sont en général des cylindres de 16 cm de diamètre et 32 cm de hauteur fabriquées dans des moules en carton.

On soumet ces éprouvettes (en général 28 jours après avoir confectionné les éprouvettes) à une force d’écrasement et on mesure l’effort nécessaire pour casser l’éprouvette.

La valeur du rapport de la force d’écrasement sur la section de l’éprouvette donne la résistance en compression du béton.

Cette résistance diminue si on augmente la quantité d’eau dans le béton et augmente si on augmente la quantité de ciment.

Exemple :
Un béton de résistance en compression 30 MPa (béton B30) à 28 jours va nécessiter une force d’écrasement de 60 tonnes pour obtenir la rupture l’éprouvette cylindrique de diamètre 16 cm.

1 MPa = 10,2 kg/cm²

La résistance à la compression des bétons courants est comprise entre 20 et 50 MPa (au-delà de cette résistance on parle de BÉTONS à HAUTES PERFORMANCES).