La motorisation

publié le 31 octobre 2007 (modifié le 15 janvier 2008)

"Le Vanoise Express" : la motorisation

143-765nkojsic3_cle2febbe.jpg
143-765nkojsic3_cle2febbe.jpg
 

La motorisation principale

Le câble tracteur, monté en boucle, est entraîné par une poulie motrice située entre deux poulies de déviation, l’une guidant le brin tracteur vers le « sabot bas » origine des câbles porteurs, l’autre vers le « sabot haut » origine des câbles support du retour du tracteur.
Cette poulie motrice est normalement entraînée, à travers
leurs réducteurs, par deux moteurs électriques de 530Kw chacun,
impulsant au câble tracteur une vitesse de 12,5m/s. Un groupe « électrogène » de 225 KVA peut, si nécessaire, fournir le courant aux moteurs de secours.

La motorisation de sauvetage

Poulie et motorisation de sauvetage. Un moteur électrique de 75 Kw. attaque directement la couronne dentée de la poulie de récupération. En haut à droite on distingue les freins : le frein de gauche est le frein de la poulie de récupération
Poulie et motorisation de sauvetage. Un moteur électrique de 75 Kw. attaque directement la couronne dentée de la poulie de récupération. En haut à droite on distingue les freins : le frein de gauche est le frein de la poulie de récupération
(Photo ASCO-TP)

Accolée à la poulie motrice principale, une poulie motrice de récupération est accouplée par pignon et couronne dentée à un groupe « motoréducteur » électrique. La vitesse de sauvetage est de 0,5m/s.

 
Pour en savoir plus