Terres et enrochements

publié le 28 septembre 2007 (modifié le 11 juin 2008)

 

Un compacteur sur le chantier de Serre-Ponçon
Un compacteur sur le chantier de Serre-Ponçon
(DR. Coyne & Bellier)

La mise en œuvre des terres et des enrochements a bénéficié des progrès scientifiques de la mécanique des sols, mais aussi de l’évolution des matériels, de façon parfois détournée : le matériel de terrassement, par exemple, provient d’équipements conçus à l’origine pour l’agriculture !

De même, à Serre-Ponçon, l’entreprise qui fournissait les rouleaux pour le compactage des terres était spécialisée dans la fabrication de locomobiles, petites machines à vapeur destinées au monde rural.

Connaissances théoriques et innovations techniques ont ainsi permis de progresser dans la connaissance et la manipulation des différents types de terre, afin de les insérer dans les remblais qui forment les barrages. Leur mise en place a pu se faire grâce à l’apparition de nouveaux matériels d’extraction (pelles), de transport (dumpers) et de compactage (rouleaux). L’extraction et le transport peuvent aussi être réalisés grâce à des scrappers.

La mise en œuvre des enrochements a également bénéficié des progrès apportés au compactage par les rouleaux vibrants.

Ces progrès ont permis de bâtir des ouvrages atteignant ou dépassant les 300 mètres de haut.