ACTUALITÉ
 

Un train pour le Yunnan : les tribulations de deux Français en Chine

publié le 19 février 2015 (modifié le 20 février 2015)

Le temps d’une exposition du 21 janvier au 6 avril 2015, le Musée Guimet revient sur une aventure humaine, celle de la ligne Laokay-Yunnanfu, qui devait relier l’Indochine au Yunnan.

L’exposition est réalisée en partenariat avec le Musée départemental des arts asiatiques de Nice et s’inscrit dans le cadre des commémorations France-Chine 50.

à gauche : 30/03/1908 1er train sur le "viaduc en dentelles"
à gauche : 30/03/1908 1er train sur le "viaduc en dentelles"
© GA Marbotte - www.fleuverouge.fr/

 

A travers 65 clichés issus des collections du Musée Guimet, cette exposition nous dévoile les coulisses de la construction de la ligne de chemin de fer la plus complexe du monde, entre 1903 et 1908. Devant relier deux mondes, l’Indochine française et le Yunnan sauvage, séparés par les vallées et les montagnes, la voie ferrée a nécessité la construction de 3000 viaducs, tunnels et autres ouvrages, pour un parcours de 500 km entre Laokay et Yunnanfu, soit 6 infrastructures par kilomètre de voie !

Yunnam_La-ligne_cle2e85fd.jpg
Yunnam_La-ligne_cle2e85fd.jpg
La ligne - © DR

 

Ces clichés ont été pris par deux français expatriés dans le sud de la Chine, Auguste François, consul de France en Chine et Georges-Auguste Marbotte, comptable, tous deux photographes à leurs heures perdues. A eux deux, ils photographient les ouvriers de l’extrême œuvrant dans des paysages singuliers et merveilleux, aux reliefs impressionnants.

Le Musée Guimet nous offre à voir un symbole fort des relations diplomatiques entre la France et la Chine, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2013. Aujourd’hui encore, de nombreux chinois empruntent cette ligne Laokay-Yunnanfu, moyen de communication entre Orient et Occident.

Pour en savoir plus :

  • Sur le site du Musée : www.guimet.fr/
  • Sur le site : http://belleindochine.free.fr/
  • sur le site : http://alasweb.free.fr/
  • une vidéo (Partie 1) sur : http://fr.cntv.cn/ Dans un livre intitulé « Le chemin de fer Yunnan-Viet Nam », on lit ceci : Le vrai accès à la mer du Yunnan n’est pas à l’Est mais dans la direction de Hai-Phong et du golfe du Bac Bo.Personne ne pourra rêver de faire du Yunnan une région de valeur avant la réalisation du projet du chemin de fer reliant le Yunnan et le golfe du Bac Bo et la mer de Chine méridionale. On a trouvé un millier de photos en noir et blanc, des pages d’un journal intime de plus de cent mille mots et des bobines d’un film muet. Tous ces objets portent sur la province du Yunnan en Chine lointaine il y a cent ans en arrière.
  • une vidéo (Partie 2) sur : http://fr.cntv.cn/ En 1898, une troupe mystérieuse marchait dans les forêts vierges et les vallées au sud du Yunnan, en Chine. Son capitaine était Auguste François ou Fang Suya. La troupe qu’il dirigeait avait pour tâche d’identifier le tracé d’un chemin de fer menant du Viet Nam à Kunming.
  • une vidéo (Partie 3) sur : http://fr.cntv.cn/ A la fin des années 1960, il y avait seulement un train par jour allant de Gejiu au village de Bise. Le trajet demandait quatre heures. A l’époque, le transport routier n’avait besoin que d’un peu plus de deux heures sur cette distance.
  • une vidéo (Partie 4) sur : http://fr.cntv.cn/ En 1997, la ligne ferroviaire internationale de transport conjointement exploitée par la Chine et le Viêt Nam a été ouverte. 70 ans après avoir quitté le Viêt Nam, Houng Shoe Sah et sa femme sont revenus pour la première fois dans leur patrie.