ACTUALITÉS
 

Une digue de 10 km entre Tarascon et Arles

publié le 8 août 2020 (modifié le 9 août 2020)

Les travaux de création d’une digue entre Tarascon et Arles ont débuté en septembre 2019 pour une livraison prévue fin 2020.

Ces travaux ont été associés à la mise en transparence hydraulique du remblai ferroviaire débutée en janvier 2019. Ce remblai ferroviaire longe la future digue (à gauche sur la photo ci-dessus) et servait de digue contre la montée des eaux.
Il est important de rappeler que la crue centennale de décembre 2003, la plus forte connue depuis 1840 et 1856, a touché plus de 12 000 personnes et causé plus de 700 millions d’euros de dommages dans le delta du Rhône. Les travaux entrepris s’inscrivent dans l’opération de lutte contre les inondations du Plan Rhône mis en œuvre par l’Etat et les Régions et plus particulièrement du programme de sécurisation des digues du Rhône qui devrait s’achever en 2025 côté Gard et 2030 côté Bouches-du-Rhône.

Après un mois d’arrêt dû à la crise sanitaire, le chantier de la digue Arles-Tarascon a pu reprendre fin avril 2020. Le linéaire total d’ouvrages sécurisés en travaux est de 10 km. Cette protection concerne 55 000 personnes.
Pour l’aménagement d’un tronçon de 5 km, il a été décidé de réaliser une digue résistante à la surverse. Cela consiste à renforcer avec des enrochements bétonnés le talus de digue côté val de manière à résister aux vitesses élevées en cas de surverse à l’origine des brèches. En amont et aval, les digues sont calées 50 cm au-dessus de la crue millénale pour éviter tout risque de contournement en cas de surverse. La conception de l’ouvrage a été pensée de manière à garantir sa sûreté et sa durabilité pour les 100 prochaines années.

Coupe transversale de la digue(cliquer sur l'image pour l'agrandir)

Coupe transversale de la digue (cliquer sur l’image pour l’agrandir)

 
Le montant total de cette opération est de 146 millions d’€uros HT, dont 70 millions concernent les travaux de mise en transparence hydraulique du remblai ferroviaire, financés et réalisés par SNCF Réseau (Ex. RFF) et 76 millions d’euros HT concernant le SYMADREM et financés dans le cadre du Plan Rhône suivant le plan de financement. C’est l’entreprise Guintoli (groupe NGE) qui conduit le groupement d’entreprises choisi pour la construction de la digue.

Pour en savoir plus :