Vallabrègues

publié le 26 octobre 2007 (modifié le 9 septembre 2008)

 

La centrale-écluse de Vallabrègues, dernière centrale-écluse avant la mer
La centrale-écluse de Vallabrègues, dernière centrale-écluse avant la mer
(© CNR)
  • Déclaration d’Utilité Publique : 1966
  • Mise en service : 1969
  • Puissance installée : 210 MW
  • Production annuelle moyenne : 1,3 milliard de kWh
  • Longueur de la retenue : 18 km
  • Longueur du canal de dérivation : 7 km
  • Chute moyenne : 13,5 m

Les aménagements réalisés à Vallabrègues couvrent 30 hectares dans le Gard entre ceux d’Avignon et du Palier d’Arles. Il s’agit du dernier barrage et de la dernière centrale avant la mer. La centrale-écluse de Beaucaire est équipée de 6 groupes de type bulbe, et peut, en cas de rupture brutale de production, évacuer le trop-plein par ses vannes-déchargeurs pour réduire les risques de formation de vagues en amont.

Simultanément à l’édification de la centrale, des sites industriels ont été aménagés à Avignon-Courtine (68 ha), Beaucaire (125 ha) et Arles-Nord (58 ha), tous à desserte trimodale (rail-route-fleuve), ainsi qu’à Tarascon (36 ha) et Vallabrègues (3 ha) en desserte routière.

La réalisation des aménagements, en stabilisant le niveau des nappes phréatiques, a également permis de contribuer à la protection des plaines agricoles de Boulbon et Aramon.

En matière d’environnement, des passes à poissons ont été installées, et les berges du canal de dérivation végétalisées.

Concernant les loisirs, enfin, une base nautique a été aménagée à Beaucaire, en partenariat avec les collectivités locales, ainsi que des haltes de plaisance à Vallabrègues et Beaucaire et un appontement pour paquebots sur le site de Courtine.

Pour en savoir plus


Télécharger :