ACTUALITÉ
 

Viaduc de Caroual : objectif restauration

publié le 26 octobre 2017 (modifié le 28 octobre 2017)

La Commune d’Erquy envisage de lancer les appels d’offres pour les travaux de restauration fin 2018. Cependant l’appel au mécénat d’entreprise est indispensable pour mener à bien cette restauration.

Ce viaduc a été construit pour le réseau des Chemins de Fer des Côtes du Nord. « Le petit train à vapeur » à voie métrique y a circulé de 1922 à 1948.

Situé sur la commune bretonne d’Erquy (22430), l’ouvrage a été conçu et construit de 1913 à 1916 par Louis HAREL de la NOË, né à Saint Brieuc, Polytechnicien et ingénieur des Ponts et Chaussées. Il est l’un des précurseurs de l’utilisation du béton armé dans les ouvrages d’art .

Ce viaduc de conception très particulière pour l’époque faisait déjà appel à la standardisation et à la préfabrication. Il utilise le béton armé pour ses arcs préfabriqués de 12 mètres de portée et du béton armé coulé en place pour un arc de 45 mètres de portée, une grande prouesse technique pour l’époque. Le tablier ainsi que les garde-corps sont également en béton armé.
Cet ouvrage tout en légèreté montre la hardiesse de Harel de la Noë et la maitrise de sa technique. Une signature propre à cet ingénieur de génie. Il fut un architecte du paysage puisqu’il a toujours eu à l’esprit l’intégration de son ouvrage dans le paysage. Il a en outre favorisé le développement des régions par les échanges commerciaux et le tourisme.

Le Viaduc est inscrit au titre des Monuments Historiques depuis le 3 Mars 2014. Il est également labellisé au Patrimoine du XXème siècle depuis 2006.

A la suite d’une étude de diagnostic très approfondie, effectuée par un bureau d’études spécialisé dans les ouvrages d’art, la commune d’Erquy c’est engagée à restaurer le viaduc de Caroual mais l’appel au mécénat d’entreprise est indispensable pour mener à bien cette restauration.

 

Pour en savoir plus :