ACTUALITÉS
 

Viaduc de la Mayenne près de Château-Gontier

publié le 19 novembre 2020 (modifié le 21 novembre 2020)

Le 3 novembre dernier avec la mise en place de la charpente métallique du viaduc, une nouvelle étape du contournement de Château-Gontier-sur-Mayenne a été franchie.

Ce spectaculaire viaduc de franchissement de la Mayenne, d’une longueur de 300 mètres, d’une largeur de 16 mètres et d’une hauteur de 25 mètres, intègre une arche de 122 mètres de portée qui enjambe la rivière et soutient le tablier par l’intermédiaires de 6 "pilettes" (une septième pilette soutient le tablier entre l’arc et la culée ouest). Il sera constitué d’environ 2 000 tonnes d’acier et 4 000 m3 de béton. Ce sera le plus long ouvrage d’art construit sur le réseau routier du département de La Mayenne

Les travaux de terrassement de part et d’autre de la Mayenne, nécessaires à la mise en œuvre du tablier du viaduc, ont débuté en septembre 2018. Ils ont nécessité le déplacement d’environ 100 000 m3 de remblais. Fin 2018 et une fois les remblais achevés, les différentes étapes de construction se sont succédées :

  • Réalisation des appuis, des batardeaux, des fondations de l’arc et des estacades dans la Mayenne,
  • Assemblage de la structure métallique sur berges et grutage (opération répétée pour chaque tronçon à mettre en place). L’assemblage des différents éléments par soudure suivra, jusqu’en février 2021 environ. Les tronçons de la structure métallique ont été réalisés dans les ateliers "Victor Buyck" en Belgique.

Présentation en 3D du mode opératoire (© Dpt53, SCE, NGE GC, Victor Buyck)

Il faudra ensuite réaliser le tablier en béton ainsi que la pose des équipements du tablier et de l’arc. La mise en service du contournement routier est prévue pour 2022.

Voici à quoi ressemblera l’ouvrage

 
C’est en 2016, que le groupement LAVIGNE-CHERON* (architecte), SCE (maître d’œuvre) et APC (géotechnicien) a été mandaté pour la réalisation de deux ouvrages de franchissement intégrés au projet de déviation nord de Château-Gontier : un ouvrage de 50 m pour rejoindre les deux rives du Bouillon et ce viaduc de 300 m de long pour enjamber la Mayenne.
L’originalité du projet réside dans la double fonctionnalité du viaduc : le tablier principal servira au trafic routier tandis que, dessous, l’arche offrira aux piétons la possibilité de traverser la rivière de berge à berge. Au sommet de l’arche, il est même prévu une terrasse aménagée : l’ouvrage deviendra un belvédère.

Pour en savoir plus :