ACTUALITÉ
 

Vidange décennale du barrage de Marèges

publié le 16 août 2016 (modifié le 17 août 2016)

L’ouvrage est situé au cœur des gorges de la Haute-Dordogne. La vidange va durer jusqu’à la fin août pour un retour en exploitation le 7 septembre.

Il s’agit d’une opération imposée tous les dix ans par la réglementation aux barrages dont la hauteur est supérieure à 20 m. Il s’agit de soumettre l’ouvrage à un examen technique complet de ces parties habituellement immergées. Les vannes se sont ouvertes dans la nuit du mardi 2 août 2016 avec un débit 10 fois plus élevé qu’en temps normal.

Ce barrage a été mis en eau en septembre 1935. À l’époque, il était le premier barrage voute à double courbure d’Europe. Haut de près de 90 m, long de 247 m, large de 19 m à la base et 3 m à la crête, d’une capacité de retenue de 47 millions de m3 d’eau, il sert de réservoir d’eau pour deux usines Saint-Pierre-de-Marèges en rive gauche et Marèges en rive droite qui produisent de l’électricité pour plus de 150 00 personnes.
La construction de l’ouvrage a débuté en 1932. il a été inauguré le 5 octobre 1935. C’est la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans qui l’a fait réaliser pour alimenter, après connexion avec le barrage d’Eguzon, la voie ferrée électrifiée Paris-Limoges-Toulouse. Son concepteur est l’ingénieur polytechnicien André Coyne, spécialiste du barrage voûte, concepteur de plus de cent ouvrages à travers le monde.

Source SHEM / ENGIE

 

Le site industriel de Marèges est implanté dans la plus grande réserve de biosphère de France, classée par l’Unesco et en zone Natura 2000. Il est donc important d’atténuer l’impact de la vidange sur le milieu naturel. C’est pourquoi, la SHEM (Société Hydro-Électrique du Midi ) a mis en place des pêches de sauvegarde pour attraper un grand nombre de poissons et les relâcher ensuite dans plusieurs cours d’eau. Au cours de la vidange, la qualité de l’eau sera contrôlée à l’amont et à l’aval durant les 40 jours de l’opération. Les sables et les argiles qui transitent naturellement sont arrêtés temporairement par un batardeau implanté au droit de l’usine sur la rive droite de la Dordogne. A l’issue de la vidange, ils reprendront leur migration au fil du courant. Enfin, une analyse environnementale sera réalisée en 2017 afin d’évaluer le bien fondé des mesures prises.

Pendant les travaux l’accès au barrage en voiture via la route départementale 42 est fermé. Un belvédère a été réalisé en amont du barrage et permet d’avoir une vue magnifique sur les gorges de la Dordogne et d’observer la vidange du barrage depuis cet endroit.
En temps normal, des visites sont possibles pendant l’été sur réservation auprès de l’Office de Tourisme des Gorges de la Haute Dordogne à NEUVIC.

A voir :