ZOLA François

publié le 2 octobre 2007 (modifié le 8 février 2009)

(1795 - 1847)

(1795 - 1847)

Un grand innovateur sous le signe de l’Europe

François Zola naquit Italien à Venise en 1795. Issu d’un milieu aisé, il fut promu lieutenant d’artillerie dans l’armée française à 19 ans, sous les ordres du prince Eugène de Beauharnais, alors vice-roi d’Italie.

À la fin des guerres de l’Empire, il s’installe à Padoue en 1818 où il est reçu à l’Académie pour un traité sur le nivellement. Puis il se rend en Autriche, où, à partir de 1821, il réalise une ligne de chemin de fer de 30 km entre Lintz et Gmuden, dont il obtient également la concession. La ligne est achevée vers 1824 ou 1825, et il en reste concessionnaire jusqu’en 1830.

Il parcourt ensuite L’Europe puis, après un détour par la Légion étrangère en Algérie, s’installe à Marseille comme ingénieur civil en 1832. Il se fait connaître pour des travaux d’édilité et un remarquable projet de dock adjoint d’un canal maritime.

Mais surtout, François Zola reste comme le promoteur, le concepteur et l’entrepreneur du premier barrage-voûte du monde industriel, celui qu’il bâtit en réponse à une demande de la municipalité d’Aix-en-Provence. À l’époque, son ouvrage était aussi le plus élevé de France, avec une hauteur de 42 mètres.

Malheureusement, il mourut en 1847, avant l’achèvement des travaux.

François Zola était également le père de l’écrivain Émile Zola.